Ma Retraite Pro

    Découvrez comment optimiser votre retraite

    Comprendre les mécanises, analyser sa situation, découvrir les solutions, optimiser votre retraite

    Comprendre les mécanismes

    Quelles solutions ?

    Cumul emploi-retraite

    MA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE

    Artisan ou commerçant, votre retraite complémentaire relève du Régime Social des Indépendants (RSI)

    1 – Quelles sont les principales informations à retenir ? : La retraite complémentaire est obligatoire depuis 1979 pour les artisans et depuis 2004 pour les commerçants. Elle se base sur un système de points acquis ; leur valeur étant revalorisée chaque année. Pour les commerçants, les cotisations versées avant 2004 au régime dit « des conjoints » vous permettent une majoration de votre retraite de base sous certaines conditions (durée de mariage, âge du conjoint, durée d’activité, revenus). Si vous rencontrez des difficultés à vendre votre fonds de commerce, vous pouvez solliciter, en plus, une « indemnité de départ ». Les artisans et commerçants ont également la possibilité de souscrire un contrat de retraite dit « Madelin », dont les cotisations sont déductibles de leur revenu imposable, dans certaines limites.
    À partir de 2013 le régime complémentaire est identique pour le commerçant et l’artisan.
    Il y a deux taux de cotisation : 7% sur le revenu jusqu’au Plafond de la sécurité sociale (Pass) et 8% au-delà.

    2 – Faibles revenus : Si vos revenus ont été bas mais la durée d’assurance suffisante, vous pourrez toucher un montant minimum. Il existe aussi une Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et l’Allocation supplémentaire d’invalidité (Asi), sous conditions de revenus versés par le fond de solidarité vieillesse. En cas de décès, pendant ou avant votre retraite, votre conjoint survivant ou ex-conjoint divorcé peut bénéficier, dans certains cas, de 54 % de votre retraite de base sous conditions de ressources (valeurs mobilières et immobilières à partir d’un seuil fixé par l’administration) et au prorata du temps de mariage si plusieurs remariages, mais également de 60% des points de retraite complémentaire si conjoint non remarié.

    3 – Quelle préparation ? : Le droit à la retraite des artisans et des commerçants s’ouvre généralement entre 60 et 62 ans. Mieux vaut commencer à préparer votre reconstitution de carrière avec votre caisse, deux ans avant, justificatifs et relevés à l’appui. Un point d’étape est possible à partir de 45 ans. Si vous le souhaitez, vous pourrez cumuler retraite et emploi.

    POUR ALLER PLUS LOIN

    Le Conseil de l’Expert

    Désormais, un commerçant non-salarié bénéficie d’une retraite de base et d’une complémentaire, il existe toutefois une spécificité propre à votre statut. N’oubliez pas lors de votre calcul retraite, de comptabiliser le nombre de trimestres durant lesquels vous avez cotisé auprès de l’ancien régime Organic.

    Mon Conseil-Expert

    VOS QUESTIONS, NOS RÉPONSES …

    Cet espace est le vôtre ! N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions ou témoignages ils nous seront précieux pour faire évoluer vos partenariats. Vous pouvez également nous recommander un prestataire ou une idée.

    Merci d’avance à vous pour vos prochaines contributions

    fnh-expert / Service Adhérents

    VOTRE CONTRIBUTION

    Nous vous remercions de votre contribution. Celle-ci nous servira, conformément à notre engagement aux côtés de la FNH, à améliorer les services et avantages dont vous pouvez profiter en qualité d’Adhérent. Aucune information vous concernant ne sera transmise à un tiers sans votre accord préalable.

    Votre témoignage / suggestion
    Contribuer à l’étude FNH Musique
    Contribuer à l’étude FNH Multirisque Pro